Semaine de 8 au 14 avril (4)

8 Avril

Las Cruces (n.Mexique) à 1hre de Tucson, Arizona 13º à 22º 347 km 4 hres

Ce matin, c'est journée de remise en ordre. Trois heures de lavage, et beaucoup de sous américains... Les filles jouent dans le parc, et Stéphan 'download' la semaine qui vient de passer, sur le Web. On dîne, on douche toute la marmaille, puis on repart comme neuf !
Quelques heures ordinaires de nomades dans le West, Stéphan conduit, Myriam dort, Maude étudie, bla bla, bla.
On arrête vers 5 heures pour visiter un "Ghost town". C'est une ville qui a cessé d'exister, vers les 1950s. Un hippie 'weirdo' a habité là jusqu'en 1988 et un couple l'a racheté il y a onze ans pour en faire une attraction touristique et surtout un musé éducatif pour la jeune génération qui ne peut imaginé cette page de l'histoire. On est super impressionnés de voir comment vivaient ces gens il y a si peu longtemps. Toujours à se battre contre la nature et les indiens, à travailler pour le chemin de fer et le train à vapeur. Des américains des mexicains, des chinois etc. Maude écoute avec intérêt et comprend presque toutes les explications de notre guide. Myriam s'en fou, et veut retourner au camion...On pose pleins de questions sur le hippie qui a vécue si longtemps, seul, dans ce ghost town, et tout nous rappelle, encore une fois Daddy... 
Tout les meubles y sont encore. Lits, tables, édredons, jouets d'enfants, machine à coudre, radio, photos, journaux, robes, c'en est frissonnant... 

 

COMMENTAIRES :
Stéphan :" Bonne fête Sylvain !" 
Maude : "Y'en avaient pas beaucoup de jouets, les enfants dans c'temps là !?!"
Myriam
: "Maman, pou'quoi on va voir les fantômes ?"

9 Avril

 Tombston, Arizona de 13ºà 37º 339km 4 hres

  On a dormi, dans un Rest Areas plein de 18 roues. Le ronronnement des gros moteurs toujours en marche, couvrait celui du va et vient des autos sur l'autoroute, alors on a bien dormi. Au réveil, en face de notre West, une superbe vue sur cette montagne, dont les roches ont l'air d'être faites en résine de synthèse et un endroit tout désigné pour Stéphan... (voir photos-ci dessous). 

Avec toutes les frijoles qu' on mange, ils ont même prévus un endroit spécial pour pèter. (Pas de commentaires Amyot)

Ce matin, nous allons visiter Tombston, fameuse ville du Far West , où pleins d'histoires ont eues lieu. Connaissez Wyatt Earp ? Dr. Holliday ? les histoires des chercheurs d'or ? Billy the Kid ? Le O.K. Corral ? Le Bird Cage Theater ? Geronimo ? Et bien, c'est ici que ça a eu lieu ! (Le film de l'histoire de Tombston, avec Kurt Russell et les autres, a été filmé dans la ville originale !)
Nous y passons toute la matinée et une partie de l'après-midi, plus 1 heure (nous venons de gagner une autre heure...). 
Nous visitons le Rose tree Museum. C'est le plus gros rosier du monde ! C'est dans le livre des Records Guiness ! Ça tombe bien, il ne fleurit qu'en Avril ! C'est époustouflant ! 8000 pieds carrés de roses jaunes blanches au-dessus de nos têtes sur un seul tronc et qu'est-ce que ça sent bon ! Maude se promène toute la journée avec deux roses du rosier de 1884 dans les cheveux ! 

Nous nous promenons parmis les Cow-boys, dînons dehors, faisons un tour de ville commenté, en calèche et assistons au "Gun shoot-out" du O.K. Corral, par des cow-boys qui meurent tous les jours à la même heure...


   

Les gens sont déguisés comme dans l'temps. Les femmes sont en French-can-can, les Cow-boys marchent fort avec leurs grosses bottes et leur jambes écartées et le plus drôle, c'est que Myriam les suit en les imitant. On lui achète alors un petit fusil à la taille et elle apprend comment dégainer en regardant un vidéo sur la chose, dans une boutique de vrais fusils...  Regarder plutôt, notre petit cow-boy !... "Tac ! Tac !" qu'elle dit... En plus, elle mâche du "Beef Jerky" au poivre ! et elle aime ça !

 
Reward $500 to catch Myli the kid,  terror of the West (falia)                                           

Nous nous enlignons ensuite vers un de ces camping gratuits, passé Tucson. L'endroit est magnifique et presque désert :Trois ou quatres motorisés, des tables à pique-nique, des scorpions, des serpents sonnettes, des coyottes (d'après les dires des autres campeurs), du soleil et de la chaleur en masse.
On douche les filles, avant souper, parce qu'elles sont noires de poussière d'avoir joué dans la terre.
Après souper, pendant que je fais la vaisselle, Stéphan décide d'aller taper à l'ordi, dehors sur la table à pique-nique (que j'ai bien interdit aux filles de toucher, pendant qu'elles jouaient). Comme il se faisait chatouiller les jambes par des toiles d'araignées, il décide de regarder de plus près, au cas où... Il me demande, de dehors, ce que c'est supposé avoir l'air, une Veuve noire. Je lui décris ce que j'ai étudié à l'insectarium, en Février, sans même me retourner. Comme ma description est identique à ce qu'il regarde en trois ou quatre exemplaires, il décide de prendre une autre chaise, qui vient de chez nous !...
Je suis pas sûre que je vais bien dormir cette nuit. Les scorpions ? m'en fou, j'l'ai ai pas vu... Les serpents sonnettes ? m'en fou, j'en ai vu plein, empaillés... Les tarantulles, aussi ! Mais les 4 veuves noires que je regarde tisser leur toile, à six pieds du camion... Hummmm !...


 

COMMENTAIRES :
Stéphan :" Ce "free-camp ground", c'est assez tripant ! entourés de cactus géants ! Ouais...Bon... OK !... Y'avait bien 3 ou 4 Veuves noires en dessous de la table à pique-nique... on les a filmées pour les sceptiques !"
Maude :" Je veux voir les Veuves noires dans le vidéo !"... (J'ouvre la porte du camion)...Tu peux les voir dehors si tu veux, tu les verras bien mieux... "NOOOOOOOOOON !!!" 
Myriam :" Maman,... de pou'quoi que les mossieurs, y sont faites tombés de pasque, que les fusils y font Tac ! Tac !... ??"

10 Avril

De que'que part dans l'milieu du désert à que'que part perdu en forêt en Californie. de 23ºà 38º 515 km 6 hres
Ce matin, rien de stressant à l'horizon. Nous décidons de partir quand nous serons prêts et que les filles seront tanées de jouer dehors. Stéphan sort notre table à pique-nique pliante, pour qu'on puisse manger, faire des devoirs, colorier et taper à l'ordi dehors. Il fait beau, il fait chaud, le soleil plombe et le vent sec nous caresse la peau qu'on a d'ailleurs, presque toute exposée (sauf Stéphan, qui porte toujours ses éternels pantalons indiens)...À notre grande surprise, les filles jouent autour de la fameuse table à pique-nique des veuves noires, comme la veille, quand elles ne les avaient pas encore vues. La consigne reste la même : on ne touche pas à cette table ! Sauf que cette fois, elles savent pourquoi...Elles les ont vues à la lampe de poche, hier.
On prend le temps de jouer, de nettoyer un peu, de déjeûner, de faire voler des cerfs-volants et même de danser... Ben  ! quoi !... On est  presque tout seul en plein milieu du désert, le seul voisin humain est à plus de 1000 pi.plus loin et les vilaines bibittes se cachent quand il fait jour ou qu'elles entendent de la musique. Aussi bien en profiter et faire comme si on étaient en vacances, non ? Dressés bien droits et bien hauts à côté du West, quelques cactus géants nous servent de garde du corps et si les veuves noires ont veillé tard ce matin, elles auront eu droit à un bon spectacle digne des cabarets... En tout cas, les filles ont eu beaucoup de plaisir !
Maude a officiellement 'perdu' sa première dent !
Avant de reprendre la route, on douche les filles toutes nues dehors... Vous pouvez pas imaginer le dégat que ça peut faire dans une auto, de vivre dans le désert. Myriam n'aime pas la douche dehors !


   
  

Départ 12:15 hres. But, se rapprochez le plus possible de San Diego. 
C'est fascinant de voir comment le paysage se transforme radicalement si rapidement. Nous sommes partis d'un désert avec un peu de végétations, avons, traversé des dunes de sables complètement désertiques, avons rencontrés des oasis tout en palmiers et en fleurs (c'est le printemps...), avons monté pendant 1hre sans répis (3000 pi d'un seul coup !) dans des montagnes et ce soir nous dormons dans une forêt semblable à celles de chez nous, à 4000 pi. d'altitude. Nous avons subi des chaleurs de 38 degrés, et une baisse de 16 degrés en l'espace de 1/2 hre ?!?
Nous cherchons un de nos fameux camping gratuit dans notre bible de campings gratuits, mais comme il n'y a aucune lumière dans ce parc national et que nous sommes tanés de chercher dans le noir, nous abandonnons le tout dans ce qui semble être un genre de stationnement non asphalté pour les gens qui veulent faire de la randonnée pédestre. Bref ! on sait pas où on est... mais ça semble comfortable pour dormir. D'après le GPS, nous sommes que'que part "out in the boomdock" près du "middle of nowhere" et cette fois, aucun voisin... Ah ! oui... peut-être... je crois que je viens d'entendre hurler un coyote... 


 
 

COMMENTAIRES :
Stéphan : "C'est hallucinant de voir qu'en 4 heures de routes on a vu 4 styles de paysages : Cactus, déserts, montagnes puis forêts très semblables à chez nous, sauf à 4000' d'altitude."
Maude : "La fée des dents ne me cherchera pas jusqu'ici, parce que c'est la fée des dents anglaise (voir américaine) qui viendra cette nuit..." 

11 Avril

De que'que part perdus en forêt, à San Diego (Californie) de 20º à 36ºà 23º 97 km 1 hre
Que c'est beau, la Californie ! Après notre réveil, dans un endroit très charmeur, en campagne Californienne, nous partons en direction du plus lointain point de notre voyage, San Diego. Mais nous nous arrêtons à peine 20 min. plus tard, car un endroit nous attire...
Peut-être est-ce à cause de la dernière semaine, passée dans différents déserts hostiles, que nous avons  apprivoiser tant bien que mal, que tout nous parait si sublime. Nous sommes ébahis de ce 'factory Outlet' déguisé en oasis : des fontaines d'eau et de vapeur partout, des chutes qui coulent  à grands flots, des animaux en bronze dissimulés partout, des palmiers et des fleurs de toutes les couleurs et à profusion, dans un superbe décor de temple Maya ou Inca. Le parfum des fleurs nous ennivrent (c'est le printemps !) et la musique, genre nouvel âge, avec flûte amérindienne nous font vivre des émotions  de nomades qui trouvent enfin, un oasis. En tout cas, ce n'était pas un mirage ! Nous y avons passé la matinée.

 

Arrivés à San Diego (c'est très beau, en passant), nous faisons les centre d'achats pour se trouver un sac à dos pour bébé. La semaine prochaine, c'est Vegas : les carosses ne sont pas permis nulle part et la ville est trop grande pour des petites jambes de 12 po. Puis ensuite, c'est les Canyons et les montagnes du Colorado...  Il nous servira pas mal, en fin de compte... et ça m'évitera de me taper sur la tête trop souvent...
Maude et Myriam se paient une petite visite au lapin de Pâques, et nous trouvons un camping en plein  San Diego. Pas vraiment écono, mais nous profitons en masse des piscines, chauffées, des bains tourbillons, des jaccuzzis, de l'espace pour jouer dans un beau parc, et d'une plug pour internet...
Myriam fait un gâchis avec de la plasticine. Elle en a partout autour de la bouche, mais elle nous assure qu'elle n'en a pas mis dedans !...  
Nous réalisons que ça fait presque un mois que nous sommes partis ! presque un mois que nous n'avons pas pris de bain chaud. C'est l'occasion où jamais...
Les filles ronflent fort après cette petite visite nocturne au jaccuzzi... 


 

COMMENTAIRES :
Maude : "Maman ! Papa ! La fée des dents est passée !..." 
Myriam : "...'garde maman, la  lune est en deux..."... (En effet, c'est bien une demie lune que l'on voit du jaccuzzi)

12 Avril

Mission bay (San Diego) - Tijuana, Mexique de 20º à 25º    
Ce matin, pas de stress. Vu qu'on a payé pas mal de sous pour ce camping, aussi bien en profiter. Au menu, un peu de remise en ordre, brunch, soleil et piscines. Stéphan loue une trotinette pour Maude, mais Myriam en profite aussi.
Hier, nous avons appris que Montréal était encore sous la neige... Pauvre vous ! Honnètement, ça nous touche beaucoup...  Mais, question de rassurer nos lecteurs hebdomadaires, ne vous inquiètez pas pour nous...Ici, les hibiscus fleurissent de toutes les couleurs et parfois de deux couleurs à la fois. Les oiseaux de paradis, oui, oui ! les oiseaux de paradis poussent  et fleurissent comme de la mauvaise herbe. Il y a toutes sortes de fleurs de toutes sortes de formes que je n'ai jamais vu (et j'ai déjà travaillé chez un fleuriste...). Des tales de fleurs mauves et bleues, couvrent des gazons entiers. Il y a un parfum de fleurs ennivrant qui traîne partout et les palmiers nous font, heureusement, un peu d'ombre pour ce soleil inlassable...
J'aime, décidément beaucoup, cette ville et son climat tropical. J'y resterais bien un an ou six...

   

En après-midi, nous retournons au Mexique. Même scénario que la dernière fois : Nous traversons les lignes à pieds, après avoir trouvé une bonne garderie pour notre Westfalia, puis, tacos, Corona, souvenirs, barguinage, musique et harcèlement des vendeux et quèteux.
Nous récupérons notre West (tout content de nous revoir...), puis décidons de prendre la  "scenic route" (celle qui passe sur les plages), avant d'aller au Wal-Mart le plus proche, pour y passer la nuit.  Mais qu'est-ce qu'on ne trouve pas ? Un des stationnement de plage  rempli de RV's... C'est, soit un gros party ! ou mieux encore, un camping, les deux pieds dans l'sable ! 
 C'est un State Park et les règlements sont sévères : être "Self-contained" c'est à dire : pas une goutte d'eau à terre et avoir des toilettes portables. C'est pour ça qu'il n'y a que des gros motorisés sur le site. Pas de problème, notre West est peut-être le plus petit de la gang, mais y'a rien à son épreuve. Stéphan sort sa cruche pliable et son bout de tuyaux de jardin patenté pour nos eaux usées. Puis, il y a des toilettes pour les gens qui fréquentent la plage de jour... Ce sera parfait. Au pire aller, y'a toujours la poubelle qui dépanne très bien. Et  voilà, le tour est joué, nous sommes "self-contained " !! Sans compter que notre petit bijou de West attire l'attention des gros "Self-contained" ! Notre voisin de 40 pi., piqué de curiosité n'a pu résister. Il voulait en voir plus et en savoir plus long sur cet étrange petit véhicule qui, en bout de ligne, fait la même chose que lui, mais en format voyage.  (Nous avon même un deuxième étage! pas lui...) 
Les filles se roulent dans le sable, heureuses de retrouver enfin, la mer ! Il fait un peu froid (c'est l'hiver, ici), mais on ramasse quand même des coquillage pendant que le souper cuit. Les toutounes s'endorment après un bon souper et un bon lavage à l'eau chaude. 
Reste à savoir si je vais pouvoir dormir avec tout ce tapage... On ne s'entend même plus ronfler avec toutes ses vagues...

COMMENTAIRES :
Stéphan : " Quand on est 'parké, entre deux 40 pi. notre petit West blanc fait un peu comme un suppositoire... Quoique brun ne serait pas tellement mieux... " 
Maude : "Je me suis acheté un beau petit sombrero pour mon toutou, au mexique" ... "Pourquoi y faut qu'on paye la madame qui nous donne le papier de toilette ?" 
Myriam : "Veux aller dans la froide piscine... veux aller dans la chaude piscine !"... "Oui ! Oui ! veux aller dans les vagues ! ..."

13 Avril

San Diego Zoo  27º    
Que c'est plaisant se réveiller avec le bruit des vagues !

  

Aujourd'hui, nous sommes allés au zoo de San Diego. Comme une image vaut 1000 mots, et que je suis complètement épuisée d'avoir marché sur 120 acres de terrain magnifique (voir collection de bromélia, orchidée, palmiers etc.), je vais laisser ces quelques photos parler pour moi.


 

 
 

COMMENTAIRES :
Maude : "Avec mon argent que la fée des dents m'a donné, je me suis acheté un petit furet aux pattes noires qui s'appellent, Fouinita" 
Myriam : "Wow! ... des minous !"... Quand on ne connaît pas le nom des animaux à poils, se sont tous des minous ?!?

14 Avril

Legoland (San Diego)  20º    
Le but, aujourd'hui, avoir du plaisir à Legoland...

C'est un parc d'attractions super le fun dont tous les manèges sont interactifs !
Les filles prennent chacune un cour de conduite. Myriam, pour les 3 à 5 ans et Maude pour les 6 à 12 ans. Elles recoivent chacune un permis de conduire de Legoland...
Puis, volent en hélicoptère, puis naviguent en bâteau, à dos de cheval, etc.etc.



 
 
 

On a tellement de plaisir, qu'on y retourne demain !?!...
On soupe tard, mais dans un bon restaurant plus ou moins français, "Mimi's café". On couche les filles, elles sont complètement épuisées, puis on retourne au même Wal-Mart de San Diego, le seul qui veuille bien nous accepter pour la nuit.

COMMENTAIRES :
Stéphan : " à voir ce qu'il font avec des lego, on se rend compte qu'eux, ils en ont pas de contrainte sur la quantité de blocs à utiliser." 
Maude : "C'était l'fun le manège de dragon, ça allait super vite !" 
Myriam : "... Grand-maman Lucille là... elle,  l'arrête pas de faire des singeries."